Lorsque j’ai décidé de peindre à la gouache pour la première fois depuis mon enfance, j’ai été très surprise. Habituée à l’aquarelle, ma première difficulté a été le dosage de l’eau dans la peinture. Clairement, les pinceaux que j’utilisais ne me rendaient absolument pas service, et les couleurs extrêmement vives dont je disposais avaient tendance à me rendre folle en fonçant considérablement au séchage.

Et pourtant, j’étais totalement passionnée.

Ces pigments étaient si intenses ! Le simple fait de tremper mon pinceau dedans et de les appliquer sur le papier me fascinait. De plus, j’ai toujours été fan du rendu mat si unique à la gouache. Je n’avais qu’une envie : Maîtriser cette peinture qui me résistait farouchement. Dans cet article, je vous guide dans votre découverte de la gouache pour que vous partiez avec de meilleures bases que moi.

Débuter à la gouache : Le matériel

Pour des références précises, je vous encourage à télécharger mon guide du matériel pour débuter à la gouache.

Dans cet article, je vais parler des paramètres à prendre en compte plutôt que des marques.

matériel débuter à la gouache

Le meilleur papier pour peindre à la gouache

Le papier pour gouache est peut-être l’élément le moins important pour réussir ses peintures. En effet, la gouache adhère à tous types de papiers. Qu’ils soient lisses, épais, en coton, en cellulose, en carton… L’expérience sera toujours différente, mais disons que rien ne présentera de difficulté majeure.

Un avantage considérable de la gouache est de nécessiter peu d’eau. Par conséquent, on peut sans aucun problème peindre sur du papier de 180g/m². On peut aussi peindre sur du papier plus fin, mais ce sera un peu moins agréable.

Quels pinceaux pour peindre à la gouache ?

pinceaux gouache

Certains pinceaux pour aquarelle conviennent très bien, à condition qu’ils soient nerveux. Evitez absolument les pinceaux doux de type petit-gris, qui la dilueront beaucoup trop. Je vous conseille des pinceaux synthétiques, à manche court.

Ci-Contre : Assortiment Craftamo designé par votre blogueuse chérie.

Au niveau des formes, les pinceaux les plus polyvalents sont les ronds et les plats. Les pinceaux spéciaux comme les biseautés ou les mops peuvent également être des atouts merveilleux pour se faciliter les choses. J’ai aussi ajouté à mon assortiment un filbert, plat et arrondi, que je trouve extra pour des pétales de fleurs en un seul geste.

Quelle gouache choisir ?

Il y a une catégorie de gouache à éviter, c’est la gouache pour enfants. Celle-ci est faite à partir de colorants et non pas de pigments. Les colorants sont rarement résistants à la lumière, aussi, le premier désavantage est la perte de votre création : Les couleurs vont se délaver au fil du temps. Mais ce n’est pas tout.

Les gouaches pour enfants ne bénéficient pas de la qualité des gouaches dites artistiques. Elles sont plus transparentes, ce qui est un inconvénient majeur pour cette peinture. Elles peuvent présenter des problèmes d’hétérogénéité (impossible d’obtenir une surface lisse) ainsi que des mélanges de couleurs désastreux (perte d’intensité considérable dès qu’on essaie de modifier une teinte).

Pour cette raison, je vous conseille à minima la peinture d’études. Pour une expérience optimale, la gouache professionnelle est très appréciable, mais c’est aussi la plus chère. Voir mon article : Mon avis sur la gouache Daniel Smith

paysage automne gouache
Les gouaches professionnelles ont une intensité très appréciable

Quelles couleurs pour débuter à la gouache ?

Le minimum pour s’exercer :

  • Bleu turquoise (Le bleu primaire est généralement un phtalo, et je le trouve difficile à maîtriser pour débuter. Le turquoise est plus docile.)
  • Jaune primaire
  • Rouge primaire
  • Blanc
  • Noir

Si vous souhaitez compléter cette sélection, je vous conseille d’ajouter :

  • Bleu outremer
  • Rouge écarlate

Vous aurez alors de quoi faire énormément de nuances différentes. Mais si vous souhaitez encore aller plus loin, pour deux ajouts intéressants, je vous conseille :

  • Bleu indigo ou bleu indanthrène
  • Terre d’ombre brûlée

Peindre à la gouache : Techniques de base

Doit-on diluer la gouache ?

La gouache a très souvent besoin d’être légèrement diluée (avec de l’eau) pour s’étaler correctement. Si vous réalisez des couches trop épaisses, vous pourriez aussi voir des craquelures apparaître (notez que Schmincke Horadam et Daniel Smith ne sont pas sujettes aux craquelures).

Si vous essayez plusieurs marques différentes, vous pourrez constater des variations d’épaisseur selon les fabricants. Vous pourrez même en voir au sein d’une même marque, car certains pigments sont naturellement plus compacts que d’autres.

C’est à vous de vous adapter à la peinture que vous utilisez pour juger de la quantité d’eau nécessaire. Traditionnellement, une bonne règle de base consiste à essayer d’ajouter le moins d’eau possible pour pouvoir étaler sa peinture confortablement. En effet, l’eau a deux effets sur la peinture :

  • Elle améliore l’étalement…
  • …Mais elle augmente la transparence.

Et sauf cas particulier (sous-couche ou glacis), on préfère que la gouache conserve son opacité.

comment peindre à la gouache

Peut-on superposer les couches de gouache ?

Beaucoup d’idées reçues circulent à ce sujet. Du fait de sa réactivation possible avec de l’eau (voir les différences entre gouache et acrylique), certains artistes vous diront que la gouache doit être travaillée uniquement par juxtaposition de touches.

Bien que la juxtaposition soit une technique très agréable, soyons clairs, il est tout à fait possible (et c’est très largement répandu chez les gouachistes) de superposer la gouache. La sous-couche se réactivera dans deux cas principaux :

  • On utilise beaucoup d’eau sur la couche supérieure.
  • On frotte son pinceau avec insistance.

En d’autres termes, utilisez une peinture épaisse et réalisez un seul passage de pinceau, et votre couche supérieure ne réactivera pas la peinture déjà en place.

Si vous aimez peindre avec plusieurs couches successives, une méthode de peinture très typique consiste à commencer par peindre avec de la gouache très diluée, et de la diluer de moins en moins au fur et à mesure des couches suivantes.

comment peindre à la gouache

Peut-on utiliser la gouache comme de l’aquarelle ?

Utiliser la gouache comme de l’aquarelle revient finalement à lui ajouter beaucoup d’eau. La plupart du temps, lorsqu’elle est excessivement diluée, la gouache ne donne pas d’aussi jolis résultats que l’aquarelle. Ses pigments sont moins finement broyés, c’est pourquoi le rendu est moins fluide et homogène.

Je ne conseille donc pas de réaliser un tableau entier avec de la gouache très diluée en espérant obtenir un effet aquarelle.

En revanche, cette dilution peut être très utile :

  • Pour les sous-couches (repérer les masses rapidement).
  • Pour les glacis (attention, diluer beaucoup ne signifie pas que le pinceau doit être gorgé d’eau. Essorez-le bien pour ne pas réactiver la sous-couche).
  • Pour les croquis avec effet aquarelle (petits formats).
gouache aquarelle
Gouache façon aquarelle dans mon
carnet de voyage en Céphalonie

Comment peindre de grandes surfaces homogènes à la gouache ?

peindre de grandes surfaces à la gouache

Ce n’est pas toujours simple, et il faut savoir que certains pigments rendent la chose plus difficile. Voici les éléments à prendre en compte pour de beaux aplats :

  • Bien doser la dilution : Le moins d’eau possible pour le meilleur étalement.
  • Utiliser un gros pinceau, plat si possible.
  • Utiliser une quantité généreuse de peinture.
  • Passer une deuxième couche si besoin. Voire une troisième dans certains cas.

Comment fondre les couleurs ?

La gouache se réactivant à l’eau, le moyen le plus simple et rapide d’obtenir un fondu de couleurs consiste à passer un pinceau humide sur la zone de transition. J’insiste sur le terme « humide » et non « gorgé d’eau » : Prenez soin de retirer l’excédent d’eau dans un chiffon avant de l’appliquer sur le papier.

Une autre technique moins connue consiste à peindre dans l’humide. Eh oui, comme sa cousine l’aquarelle, la gouache peut absolument être appliquée sur papier mouillé. elle se diffusera en fondu comme l’aquarelle. Mais comme elle est plus lourde, le fondu sera beaucoup plus facilement contrôlé.

Enfin, une astuce de ninja consiste à utiliser un pinceau « mop ».

pinceau mop
peindre à la gouache

Ce pinceau est à humidifier et à passer sur la peinture fraîche ou sèche.

Il est plus efficace que les autres pinceaux grâce à sa touffe large, toute arrondie et toute douce. Le rendu est extra !

Ci-contre, l’arrière-plan très flou a été fondu avec ce pinceau.

Choses importantes à savoir sur la peinture gouache

  • Bien qu’il existe des vernis et cires, à mon humble avis le top reste d’encadrer ses gouaches au naturel, sous verre. C’est la seule chose qui ne modifiera pas vos belles couleurs.
  • On peut absolument se faire une palette de godets à emporter en plein air. Plus d’infos : Mettre sa gouache en godets.
  • Explorer : Jouer avec les textures – voir mon article Gouache et granulation.
  • N’hésitez pas à consulter les autres articles de ce blog pour découvrir de nombreuses démonstrations et informations sur la gouache !
mettre ses gouaches en godets

Cours de gouache

Révolution Gouache est ma formation complète pour apprendre toutes les bases à travers un programme progressif sous forme de vidéos. Suivez-moi pas à pas à travers leçons, exercices et démonstrations en temps réel pour maîtriser la gouache tout en s’amusant :

cours de gouache

Catégorisé dans :

Techniques,

Dernière mise à jour : 25 juin 2024

Taggué dans :

,